Krommlec'h
Livre d'OR !
Hag ivez e-kreiz ar krommlec'h
Slide
Dom Duff
Gaby Kerdoncuff Trio
Les Trognos Coulos
Kelaouen : lettre d'information
Plateau, nouvelles photos, bons plans, nouvelle rubrique sur le site web; Vous voulez être tenu au courant ? Laissez-nous votre email :


Contact Presse

Gaby Kerdoncuff trio : Jabadao

Gaby Kerdoncuff : Cornet à piston/
Serge LECLANCHE : Accordéon préparé
Jean François ROGER : Percussions manuelle

Les compositions et des partitions de musique populaire bretonne collectée au 19 e siècle se mêlent et génèrent des formes hybrides. Le trio, à l’image des vieux ménestriers exploite avec violence l’énergie brute de thèmes revisités et la plonge dans la sophistication rythmique et harmonique.

Les thèmes de danse empruntent parfois aux « suflatore »* de Roumanie une virtuosité d’articulation qui devance et entraîne le mouvement... L’improvisation et le jazz servent de plate forme complice aux trois musiciens. La distorsion infinie des thèmes n’a pour but que de tendre vers la libération du corps, de la matière et la mise en parenthèses des territoires … Jabadao* et gavottes peuvent tout aussi bien rendre l’âme dans leur port d’attache ou accepter de finir d’épuisement sur des plages lointaines.
Chacun y choisira l’instant ou l’éternité selon son tempérament, et son humeur, tentons de nourrir l’un et l’autre !

*Suflatore = Souffleurs , joueurs de taragot , saxophone et trompette de Roumanie.
*Jabadao = Danse à figure pratiquée en Sud Bretagne

DEMARCHE MUSICALE

Pour cette nouvelle création, j’ai voulu une formation réduite basée sur le trio de « sonneurs » Cornet à piston/Accordéon préparé* / percussion à frappe manuelle*.
De cet orchestre de poche, léger, mobile, homogène, rustique et dansant tous terrains, découle une version concertante et plus déconcertante laissant la place à des expressions individuelles et à la fantaisie de chaque instrumentiste : Trompettes / piano, accordéon classique / Percussions / voix.
Peu à peu des modulations nouvelles se font entendre, les conventions de la danse sont oubliées et parfois bousculées … les musiciens déroulent les variations climatiques du voyage.
Les accordéonistes roumains dans les années 50 modifiaient de son de leurs accordéons afin de leur donner un son plus mat en se servant d’une feutrine appliquée entre la lamelle et le sommier.
La percussion dite traditionnelle en Bretagne est le tambour. Nous avons choisi d’adopter un tambour proche du Bendhir Marocain et du Daf Irakien équipé d’anneaux qui permettent à la fois d’alterner entre un son très délicat à frappe manuelle et développer aussi une certaine puissance sonore grâce à des anneaux métalliques .

Quelques référents …

La trompette aurait pu être employé depuis très longtemps dans la musique populaire comme le sont l’accordéon et la percussion. Pour quelles raisons n’a t elle pas été plus utilisée ? La première est que son apparition a coïncidé avec l’apogée de la musique de couple biniou / bombarde à partir de la 2e moitié du 19 e siècle, la seconde est propre aux difficultés même de l’instrument. S’il est vrai que la trompette peut rivaliser avec la puissance de la bombarde, la mettre au service des subtiles variations modales de la musique bretonne est une autre affaire … C’est aussi le centre d’une démarche et d’un long et patient chemin.

Gaby KERDONCUFF

Sonneur de bombarde depuis l’âge de 9 ans Gaby KERDONCUFF étudie tout d’abord la musique bretonne auprès des sonneurs et chanteurs de Kan ha diskan du centre Bretagne. Il collabore ensuite régulièrement avec des musiciens de jazz (Intercommunal Free Dance music de François Tusques) et apprend la trompette en autodidacte, tout en menant à bien son itinéraire de sonneur traditionnel. Il séjourne plusieurs années en Grande Bretagne, puis fait le tour du monde au sein du groupe « les pires » pendant 7 ans.
Ses interventions dans Erik Marchand et le taraf de Caransebes, Les Balkaniques, Skolvan, Roland Becker quintet, BF 15, Termajik, ,Andy EMLER, Jacques Pellen Celtic procession font de lui un des pionniers de l’introduction des cuivres dans la musique bretonne. Il dirige aujourd’hui la «Coopérative » rassemblant 9 musiciens traditionnels et de jazz sur ses compositions et arrangements.

Serge LECLANCHE

Multiples expériences (groupes, accompagnement de chanteurs, spectacles solos…) :
- Accordéoniste des « Clams » - deux disques : « Pauvre terrien », « Public au Run ar Puns »
- Accompagnateur et compositeur des musiques et chansons pour les spectacles du conteur Lucien Gourong.
« L’Aïeule » - texte paru aux éditions «Théâtre s en Bretagne » (GACO).
« La destinée » (disque).
« Le capitaine Morvan » (livre + disque).
« l’Ile au vent (suite du « capitaine Morvan » enregistrement prévu en 2004.
« Les 7 vies (disque).
« Les Histoires d’amour » : création « Maison du Conte » centre culturel Chevilly Larue.
« fils de colon et fille d’esclave » (avec mimi Barthélémy et Serge Tamas).
pianiste accordéoniste du dernier spectacle d’Etienne Grandjean : « le journal des rêves ».

Jean François ROGER

Premier prix de percussions Degré Supérieur des conservatoires municipaux de la ville de Paris et diplôme du CNSR de Créteil en 1982 et 1983.Il étudie la musique d’Inde du Nord avec K. Govinda et son maître HARI NARAIN SHA (Tabla) qui lui transmet la tradition rythmique de l’école de Pandit Kishan Maharaj.

Membres de nombreuses formations de musique actuelle et de Jazz :
J.J RULHMANN Bigband, Calico , Quartet Nika, R Garcia FONS quartet, JFR Music. Il s’est produit avec de nombreuses chanteuses :
- Angélique IONATOS de 89 à 96.
- Véronique PESTEL de 95 à 97.
- Valentina VAGLIANI (96).

Et a partagé la scène avec de nombreux artistes : P.Davies, Andy EMLER, J. MOLARD, D. MALHERBE, JJ MOSALINI, D. PATROIS, P. VERBECKE , F. COUTURIER …
Il est aussi musicien des formations bretonnes TOPOLOVO, JOLIE VILAINE , ROZAROUN.

Le festival remercie tous ses partenaires.